Octobre 2018 congrès de St MALO

Saint Malo 17, 18, 19 Octobre 2018, un congrès d’Automne qui annonce les Printemps à venir !

 

Les organisateurs de notre congrès CFE-CGC des métiers de l’assurance avaient décidément bien prévu les choses en ce cœur d’automne breton. Réunir nos professions, nos statuts, nos compagnies et nos syndicats en y associant la beauté du site à un ciel radieux et une mer d’émeraude a généré un congrès inoubliable qui, à l’instar du congrès des inspecteurs de Juan-les-Pins en 2017, marquera notre histoire syndicale commune. La richesse des échanges, la qualité des intervenants, la complicité qui s’affirme entre les représentants des différentes compagnies, la transversalité cadres/non-cadres, les stratégies qui s’affinent et les réponses toujours plus pertinentes aux questions qui jalonnent notre quotidien et notre avenir ont bâti un socle digne des remparts de la cité malouine ! Soyons assurés que ce 1er congrès marquera une étape importante dans notre évolution. Gageons que ce bel automne annonce des Printemps heureux ! 

Dès l’accueil dans le vaste Palais des Congrès de St Malo (qui porte bien son nom de Grand Large !) les retrouvailles et les accolades fusaient de toutes parts qui exprimaient joie et complicité. Les réunions de sections ont démarré puis vinrent les réunions/formations des syndicats fédérés et les Assemblées Générales du SNAPA et du SNIA.  Notre réunion du SNCSA démarra,  avec le message de notre Président Didier Trabucco (absent pour l’occasion ainsi que Henry Rouch, tous deux nous manquant grandement) lu par Patrice Montagnon. Magali Grosgogeat, Maurice Kochanek et Patrice Montagnon ont dirigé les débats et ont évoqué (sujet brûlant !) l’évolution des négociations sur le projet de fusion des conventions collectives CCN 438 des EI avec l’IDCC 1672 des administratifs. Puis vint la distribution de petits cadeaux pratiques et symboliques avec la batterie de secours pour téléphone portable à nos couleurs et les pin’s collectors SNCSA.

Le congrès s’est poursuivi avec les thèmes de la nouvelle représentation syndicale et de sa philosophie et comment les DRH voient globalement la représentation de demain. Puis quelles orientations souhaitent nos directions avec la conclusion du rapport sur la reconnaissance et la valorisation des compétences des représentants du personnel et des mandataires syndicaux. Il apparaît (qui a dit « enfin » ?) que le dialogue social est essentiel à la performance économique de l’entreprise…

Autres sujets débattus par nos intervenants (avec une belle prestation de notre Magali, un peu émue au départ mais vite dans le bain et rayonnante comme à son habitude) : Comment inciter un salarié à devenir représentant syndical ? Quels sont les avantages et inconvénients de la représentation syndicale ultra professionnelle ? La Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences 

A noter la précieuse et lumineuse intervention de Norbert Girard, secrétaire général de l’Observatoire Economique des Métiers de l’Assurance, qui avec un réalisme assumé nous a dépeint les contours de ce qui attend nos professions dans les années à venir. Aucun pathos à ressentir mais un réel défi face aux difficultés nombreuses, variées et complexes. Il en ressort que nous devons appliquer le principe de réalité à nos réflexions, décisions, stratégies et actions.

Carole Couvert nous a témoigné de sa fidélité et bienveillance maintenant qu’elle occupe d’autres fonctions au sein du CESE.

Le repas dansant a clôturé cette journée dans une belle ambiance.

Le matin du troisième et dernier jour de notre congrès nous a envoyé très haut dans le ciel en nous plaçant la tête dans les étoiles. Deux intervenants hors du commun ont marqué bien des esprits, Jack Krine, ancien pilote de la Patrouille de France et Michel Tognini Astronaute, spationaute et cosmonaute (si, si, c’est possible …) Ils nous ont passé un message de persévérance, de foi en l’avenir, de confiance dans le travail collectif et de respect de la vie. Michel Tognini nous a démontré que l’intelligence artificielle appliquée aux métiers de l’assurance est un atout que nous devons accompagner, maîtriser et ne surtout pas subir. Ce message venant de la part d’un homme de cette dimension est d’une grande valeur. Merci aux organisateurs de l’avoir invité.

Notre Président Joël Mottier a, en pré-conclusion, mis le cap sur nos différentes échéances avec en particulier les élections dans nos entreprises respectives. Il fut d’ailleurs visionnaire en évoquant une possible victoire chez AXA puisqu’elle fut magnifique quelques semaines plus tard…

François Hommeril notre Président Confédéral a, quant à lui, mis l’accent sur les défis qui attendent la société française dans son ensemble et évoqué les écueils que génèrent les changements radicaux dus à la méthode de la nouvelle gouvernance. La lourde actualité teintée de jaune lui donne malheureusement raison. Il a toutefois insisté sur l’élan collectif que doivent porter nos actions et sur le volet constructif de toutes nos stratégies.

Ce congrès s’est achevé sur une impression partagée de force et d’unité. Nos métiers sont bien représentés avec la CFE-CGC. La transversalité des statuts et leur complémentarité ainsi que l’entente entre compagnies doivent nous inciter à l’optimisme. La réalité du terrain et l’âpreté du monde qui nous entoure nous conduisent au pragmatisme.

A une période troublée et préoccupante de notre vie sociale française, il est bon d’imaginer que l’union dans l’ordre et la méthode peuvent nourrir de saines et prometteuses ambitions pour le présent et le futur.

De ce bel Automne breton nous retirons la promesse de beaux Printemps.

 

Pour le bureau du SNCSA CFE CGC

Thierry Leblanc

 

2018 09 TRES IMPORTANT: 

Avec ‘’Pas à Pas’’, la CFE-CGC affirme sa volonté de s’adresser aux jeunes, tout en facilitant leur entrée dans la vie active.

 

Fabrice Tyack, délégué national en charge du dialogue social et de la jeunesse, nous présente les outils compilés dans « Pas à Pas : guide vers l’entreprise ».

Un support créé « avec des jeunes et pour des jeunes », véritable kit de survie où étudiants et jeunes actifs pourront « trouver toutes les petites astuces pour entrer plus aisément dans le monde du travail ».

 

https://youtu.be/R14h_QElI5M

 

Rendez-vous fin septembre pour notre prochain numéro, où il sera question d’intelligence artificielle.

 

D’ici-là, retrouvez les précédents numéros deL’Entretien sur notre chaîne Youtube : https://www.youtube.com/user/ChaineCFECGC

 

À très bientôt.

Plafond SS au 1er janvier 2018

 

Le nouveau montant du plafond de la SS vient d'être publié ce jour 9 décembre: https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=94789618AC8431365F2006460F7C6936.tplgfr34s_2?cidTexte=JORFTEXT000036171732&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000036171616

Les valeurs mensuelle et journalière du plafond de la sécurité sociale mentionnées à l'article D. 242-17 du code de la sécurité sociale et reprise dans le site URSSAF sont les suivantes :
- valeur mensuelle : 3 311 euros  soit +1,28%
- valeur journalière : 182 euros.
 

 

 

Délibération du comité directeur de la CFE-CGC du 25 septembre 2017

Réuni ce jour, le 25 septembre 2017, le comité directeur de la CFE-CGC adopte la délibération suivante : les ordonnances travail font peser un risque grave sur la situation des salariés.

Elles facilitent la précarisation et la destruction des emplois et créent les conditions de la dégradation des conditions de travail. Par son déséquilibre en faveur d’une flexibilité incontrôlée, cette loi marque un recul sans précédent qui n’aura aucun impact positif sur l’emploi et l’économie.

La surdité du gouvernement est alarmante et augure mal de la suite des évènements.

Refusant de rester passive sauf à se sentir complice de la dégradation de la situation, la CFE-CGC appelle à un mouvement unitaire et invite l’ensemble des centrales syndicales à réagir selon des modalités dont elles définiront ensemble la nature et la date.

(Les modalités concrètes seront décidées selon les positions des autres confédérations, le comite directeur exceptionnel de lundi 2 octobre décidera de notre action, commune ou non)

Contact Presse et Institutions : Pierre JAN :  01 55 30 12 92 - 06 32 05 69 02 - pierre.jan@cfecgc.fr

 

Où en sont les projets de fusions des branches de l’assurance ?

Le secteur de l’assurance, au sens le plus large du terme, est couvert par de près d’une dizaine de conventions collectives. Parmi elles, quatre étaient gérées par l’ex-FFSA, dont la CCN des sociétés d’assurance, celle de l’inspection d’assurance et les deux CCN des services extérieurs de la production des sociétés d’assurance (IDCC 438 et 653). L’avenir de ces CCN est actuellement en débat.

Un projet de fusion totale…

Depuis la fin de l’année 2016, un projet de fusion des quatre branches était sur la table des partenaires sociaux de l’assurance. Vivement soutenu, de longue date, par la CFDT, première organisation salariale dans l’assurance, et par l’UNSA, mais également, plus modérément, par la CFTC, il convenait très bien à la chambre patronale, la FFA. Dans cette configuration, et étant donné la volonté des pouvoirs publics de réduire de manière drastique le nombre de branches, la fusion des CCN des administratifs, des inspecteurs et des commerciaux de l’assurance apparaissait inéluctable à moyen terme.

Cette perspective ne convenait pas tout à fait à tout le monde. En particulier, la CFE-CGC, désormais deuxième organisation salariale de l’assurance, et FO, ne voulaient pas entendre parler de la fusion des quatre CCN. Comme l’explique en effet Joël Mottier, secrétaire général de la CFE-CGC assurance, “chaque CCN a ses spécificités. Leur fusion avait toutes les chances de ne pas être bénéfique pour les salariés”. Hélas pour la CFE-CGC et FO, elles étaient plutôt esseulées dans leur combat, la CGT ayant longtemps fait le pari d’attendre de voir arriver un projet formalisé de fusion avant de se prononcer sur le processus.

… finalement abandonné

Alors que l’affaire semblait pliée, un retournement de situation vient pourtant d’avoir lieu très récemment. D’après la CFE-CGC, lors de la commission paritaire de négociation qui s’est tenue début mai et dont l’ordre du jour concernait les rémunérations, l’horizon d’une fusion des quatre CCN s’est largement éloigné. Du côté des représentants des salariés, la CFTC et la CGT ont effectivement fait savoir qu’elles étaient désormais clairement favorables au maintien de l’environnement conventionnel actuel de l’assurance. Surtout, toujours d’après la CFE-CGC, la FFA a partagé cette position. La CFDT et l’UNSA faisaient alors l’expérience de la solitude…

La CFE-CGC se satisfait, bien entendu, de ce qu’elle nomme un “coup de théâtre” : “notre pugnacité finit par payer” estime-t-elle. Elle souligne qu’avec ce nouvel équilibre des forces paritaires, le projet de fusion des quatre CCN ne bénéficie plus que d’un “soutien nettement minoritaire”. L’organisation de référence de l’encadrement assure que “les salariés de la branche assurance apprécieront” le maintien de leur CCN. Si cet enthousiasme est compréhensible, il n’en demeure pas moins que les partisans de la préservation des CCN devraient vérifier que la DGT est bien, elle aussi, d’accord avec eux, notamment au sujet des deux CCN des commerciaux de l’assurance.

 

ELECTIONS JUIN 2016 à GENERALI: GRANDE VICTOIRE CFE-CGC qui devient première organisation syndicale !

 

logoCOMMUNIQUE DE PRESSE

image001.jpg

 

LA CFE CGC première organisation Syndicale chez GENERALI

 

Patrice Montagnon Délégué Syndical Central CFE CGC du groupe GENERALI nous communique les résultats obtenus à l’issue des élections du 2 JUIN dernier : " La CFE-CGC devient avec 30,17% la première organisation syndicale de l'assureur italien.

Alors que la plupart des organisations stabilisent leurs positions, que L'UNSA perd 4,5%, la CFE-CGC gagne près de 6% par rapport à 2013.

 

Cette victoire s'est dessinée avant tout dans les deux réseaux commerciaux avec une progression historique qui positionne la CFE-CGC entre 55 et 60%. Chez les administratifs, à 20,33% elle est également la seule organisation à gagner plus de 2% par rapport à 2013.

Au lendemain de l'élection de la nouvelle équipe confédérale lors du Congrès de Lyon, cette belle victoire chez Generali conforte le positionnement réformiste de l'équipe CFE-CGC chez l'assureur".

Nouvelle représentativité des syndicats

 

CFE-CGC

30,17%

CFDT

20,35%

CFTC

4,97%

CGT

12,94%

FO

10,75%

UNSA

20,82%

 

 

 

La Fédération CFE-CGC de l’Assurance se félicite de cet excellent résultat qui marque une nouvelle progression de notre organisation dans la branche assurance.

 

 

Bien cordialement

 

Joël Mottier

Comment nous joindre

S.N.C.S.A.

43 rue de Provence

75009 PARIS

Tel/Rép:

01 42 81 57 39

Henry ROUCH
Tél. : 06 07 08 78 22

Situation de nos locaux (qui sont également ceux des autres syndicats

 de la fédération de l’assurance CFE-CGC):

Actualités

 

Votre syndicat existe depuis l’assemblée constitutive du         25/10/1951

 

Avec le SNCSA soyez acteur de votre avenir 

 

... Le SNCSA a l'ambition de servir d'abord productrices et producteurs !

 

FaceBook: Syndicat SNCSA

 

mail: henry.rouch@me.com